Test des pneus Vredestein Fortezza Senso All Weather 

Posté le 06/09/2015 à 23 h 51 min par dans Equipements, Tests

Je n’avais jamais essayé de pneus de la marque Vredestein quand on m’a proposé d’en essayer une paire. J’avais par contre déjà entendu du bien de la marque par mon marchand de vélo. Ayant une grande expérience dans les pneus de voitures, la marque a en effet mis à profit sa R&D pour créer des pneus de vélo résistants mais permettant d’apporter un confort et un bon grip. Titillé par ces promesses, je me suis laissé tenter par un test. J’ai reçu pour cela une paire en section 23.

Description

Le look est discret sur les pneus que j’ai reçus. Chape, bandes latérales et de roulement antracite. Le nom de la marque apparaît quant à lui en blanc, ce qui tranche. Il est possible de choisir un colori pour la bande latérale selon vos préférences.

Vredestein Fortezza Senso All weather

Je les ai pesés à 225g comme annoncé par la marque. Ce pneu n’est pas trop lourd et reste un pneu souple même si vous pourrez évidemment trouver des pneus plus légers mais offrant peut-être moins de qualités comme on va le voir.

Ce pneu est en effet défini comme procurant une excellente adhérence par tous les temps, ce qu’en tant que nordiste je me suis évertué à vérifier. Cela n’a pas été trop dur, le temps variant facilement du très chaud au froid et à l’humide.

Mise en place

La tringle du pneu étant souple, la mise en place est aisée. On est en effet ici sur un pneu à 120 TSI. Ayant démonté les Michelin que j’avais en test auparavant (110 TSI) pour monter ceux-là, j’ai pu constater que les Vredestein étaient bien plus faciles à manipuler, moins rigides en statique et plus souples également en dynamique, on y reviendra.

Malgré cette souplesse, le pneu semble très solide et bien épais quand on le manipule entre les doigts, ce qui ne lui empêche pas d’être facilement montable sur des jantes de vélo, un point important, surtout lorsqu’il s’agit de réparer une crevaison sur le bord de la route.

Vredestein Fortezza Senso All weather

La marque conseille de gonfler entre 6 et 10 bar. Gonfant toujours entre 6 et 7 bar, c’est ce que j’ai fait ici pour être sur le même ressenti que lors des autres tests. Même à ce gonflage et malgré la section de 23 ayant toujours un peu tendance à rendre les sections carrées, le pneu reste agréable à rouler, très souple et adoptant parfaitement les déformations ou rugosités de la route.

Un grand confort

C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus plu avec ces pneus, leur confort ou plutôt le confort qu’ils confèrent au vélo sur les mauvaises routes. Avec un cadre Carbone, c’est agréable. Ayant précédemment roulé avec des Michelin Endurance Pro 4, je les avais trouvés un peu raides. Ici, Les Vredestein sont souples et bien plus agréables, moins rudes sur les mauvaises routes par exemple, tout en ayant une belle tenue lors des relances et dans les virages mais aussi une plus grande souplesse. Le rendement est donc certainement un peu meilleur en contrepartie si vous envoyez beaucoup de puissance en danseuse.

Au toucher, le pneu est très accrocheur, un peu comme une gomme à papier côté rouge. On sent qu’il adhère bien et je l’ai également vérifié sur le terrain. En terme de ressenti, d’adhérence et de sentiment de sécurité, j’ai eu à peu de choses près la même sensation qu’avec des Continental Grand Prix 4 seasons, le Vredestein m’ayant semblé par contre clairement plus confortable et moins sec dans son comportement, le GP 4 saisons étant pour moi un peu le pneu limite tous terrains et tous chemins de l’hiver, résistant à tout et à peu gonfler tant il est raide.

Ici, j’ai eu comme l’impression d’avoir affaire à son double plus raffiné, pour route uniquement, plus confortable et fin dans le comportement. Peut-être également plus fragile sur la longue durée ? Je ne le sais pas. Pour le moment, comme toujours, les quelques centaines de kilomètres parcourus avec cette monte ne me permettent pas de vous dire si ce pneu tiendra 2 000, 5 000, 10 000 kilomètres avant de rendre l’âme. Je n’ai en tous cas pas crevé ayant pourtant roulé sur les routes du Nord parfois un peu défoncés, recouvertes de terre, d’eau, de gravillons et surtout de pavés. Jamais les pneus n’ont été pris en défaut et je n’ai pour le moment repéré aucun signe de faiblesse ni souci de détérioration sur la gomme. Ils sont, au niveau de leur aspect, encore comme neufs, la chute de caoutchouc de fabrication apparaissant encore très légèrement au centre de la bande de roulement sur le pneu avant.

Un comportement rassurant

Testé successivement sur des Mavic Aksium sur un vélo de Cyclocross pour pratique sur route puis sur des Ksyrium SL utilisées pour tous les tests de pneus, j’ai ressenti la même sensation de sécurité et d’accroche mais également d’apport de souplesse au comportement du vélo.

Clairement, le pneu donne l’impression d’apaiser un peu le comportement parfois raide et très répondant des cadres en carbone. L’apport de douceur est très net alors même que le rendement ne paraît pas en souffrir. Je m’attendais à perdre un peu en rendement ou du moins à le ressentir fortement. Il n’en est rien. La bande de roulement donne l’impression même d’améliorer le rendement malgré la très bonne accroche globale du pneu et son comportement accrocheur en latéral.

Vredestein Fortezza Senso All weather

Sur les petits pavés ou les défauts mineurs de la route, le pneu propose un bon filtrage des vibrations ou des chocs, mieux en tous cas que la plupart des pneus sur lesquels je roule habituellement (Michelin Pro 4 Endurance, Continental GP 4 seasons, Vittoria Open Corsa Evo 2). La seule limite est la section, ici 23 en terme d’accroche et de comportement, le pneu restant fin et ayant donc tendance à se glisser parfois dans les petits interstices de la chaussée.

Un comportement équivalent sous la pluie

Sur route humide ou sous la pluie, puisque c’est là ce qui est mis en avant par le fabricant, le pneu accroche bien. La gomme souple et rugueuse qu’on sent au toucher joue parfaitement son rôle d’accroche au sol. J’ai profité de sorties pluvieuses pour tester cela et rouler comme sur sec. C’est flippant au départ mais rapidement, je me suis rendu compte que je pouvais prendre les virages et mes appuis comme sur le sec. La distance de freinage augmente peu car la différence joue surtout lorsque la jante bloque et subit l’aquaplanage. Par contre, avant cela, le pneu ne glisse pas et reste très accrocheur

Les petites encoches sur la bande latérale donnent un sentiment de sécurité en terrain humide sans pluie et sans pour autant prendre des angles extrèmes dans les virages, je n’ai jamais ressenti de perte d’adhérence dans les virages en conditions humides. Au retour d’une sortie particulièrement humide, j’ai même pu constater que les bandes latérales étaient hydrophobes, ce qui doit certainement permettre de mieux évacuer l’eau avec la vitesse. Si c’est étudié et pensé pour, c’est vraiment très bien vu !

Vredestein Fortezza Senso All weather

Quid de l’endurance ?

Présentés comme ayant une bonne longévité sans pour autant être des pneus développés spécifiquement pour l’endurance, ces pneus ne m’ont pas déçu et comme je le disais en préambule, ils ne présentent pour le moment malgré le test sur tous types de routes aucun signe de faiblesse.

Leur conception avec une couche de polyamide coincée entre 2 couches de caoutchouc doit normalement garantir une grande résistance ainsi qu’une protection contre les crevaisons.

Sur ce point, pour le moment, je n’ai pas grand chose à dire, il me faudra constater avec le temps et vous faire un retour à ce moment-là mais jusqu’ici, rien ne laisse à penser que ça ne soit pas le cas.

Conclusion

J’ai été surpris par l’homogénéité du comportement de ces pneus. Ils m’ont semblé à l’aise sur tous les terrains et par tous les temps. Leur confort est notable sans qu’on ne ressente de perte de rendement. Ils sont souples mais ne mettent pas en défaut les trajectoires. La valeur ajoutée sur un vélo carbone dans la filtration des chocs m’a paru réelle tout comme leur adhérence, atout proné par la marque.

Je n’envisage pas de les retirer du vélo pour le moment et pense que je vais passer l’hiver avec. Ce sont vraiment de très bon pneus.

Vendu à 27,90€ le pneu sur internet mais souvent annoncés autour de 40€, les pneus Vredestein Fortezza Senso all weather font figure de pneus haut de gamme même si comme je viens de l’évoquer, leur comportement “passe partout” vous permettra de les utiliser toute l’année sans devoir forcément en changer avec la météo.

Plus d’infos et achat de ce pneu

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Une réaction

  1. j’utilise ces pneus en 25 depuis plusieurs années :
    efficaces, résistants à la crevaison, bon roulement et ce toute l’année.
    pour moi le meilleur compromis.
    par contre contrairement à ce que vous dites (comme le site vredestein d’ailleurs) le marquage sur le pneu indique une pression conseillée de 8 à 12 bar !?
    je les utilise à 8 bar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *