Test des Pneus Michelin Pro4 Endurance (mis à jour)

Posté le 31/05/2015 à 14 h 22 min par dans Equipements, Tests

Le site cycletyres.fr m’a fourni une paire de pneus Michelin Pro4 Endurance en section 23 avec les chambres à air adaptées pour que je puisse en faire un test. N’ayant pas roulé sur des pneus Michelin ces 10 dernières années, c’est une redécouverte de la marque française pour moi.

Michelin Pro 4 Endurance 2015

J’étais resté sur un avis plutôt mitigé parmi les cyclistes avec qui je roulais et avais donc délaissé la marque au profit de concurrents. Ce pneu m’a fait changer d’avis et me redonne une image plutôt positive sur Michelin. Détails (mise à jour 08/2016 en bas de l’article)

Apparence sobre et lisse

Disponible en plusieurs coloris, gris, rouge, bleu, jaune ou noir, la bande de roulement restant néanmoins toujours noire, ces pneus sont sobres avec les inscriptions blanches Michelin sur la tringle. Aucune strie ni aucun motif ne sont visibles sur le pneu.

Michelin Pro 4 Endurance 2015 monté

L’aspect lisse est esthétiquement sympa et donne un effet “compétition” au vélo malgré la spécification endurance du modèle.

Un poids certain adapté à l’usage

Le poids annoncé est de 225g, je les ai pesés à 226g. Ce n’est pas le plus léger des pneus. Les personnes cherchant à gagner quelques grammes sur leurs pneus privilégieront certainement les modèles Pro Race ou Comp de la marque plus légers mais probablement moins résistants dans le temps.

Michelin Pro 4 Endurance 2015 Ecorché

Ici, l’utilisation visée est en effet la longue distance avec une résistance aux crevaisons annoncée en hausse de 40% par Michelin grâce à la technologie « HD Bead 2 Bead » consistant en une bande textile très serrée reliant les deux tringles sous la carcasse pour renforcer la résistance du pneu.

Malgré cela, le montage ne m’a pas posé de souci. Le pneu est rigide mais se monte et se démonte sans souci avec des démonte-pneu.

A l’usage

Sur le sec, ce pneu est très efficace et réactif. C’est la première sensation nette que j’ai eue en roulant avec. Malgré la section de 23 qui a tendance à donner un effet “carré” du pneu dans les virages, le pneu réagit parfaitement aux changements de direction sans mauvaise surprise. Le pilotage est sécurisant, la tringle et la carcasse du pneu étant très rigides et la fabrication bi matière « Bi Compound » comme la présente Michelin permettan à la fois d’avoir une bande de roulement rigide et une bonne accroche latérale pour les changements de directions ou les virages avec une gomme plus accrocheuse sur les bandes latérales du pneu.

Le point négatif de cette rigidité et qui m’a pas mal surpris est le défaut de cette qualité : même à la pression la plus basse conseillée, 7 bar, le confort est tout relatif pour ne pas dire assez sec. On ressent toutes les aspérités de la route et le moindre changement de bitume. Ce pneu semble ne pas voler son nom d’endurance. On sent qu’il en a dans la chappe et sur les parcours gravillonneux ou sur les mauvaises routes, c’est parfois inconfortable.

En conséquence de cela, la motricité est parfaite quel que soit le terrain. Cela m’a même un peu étonné ayant connu des pneus lisses d’aspect avec lesquels un démarrage trop puissant faisait patiner la roue arrière. Ici, le grip est bien présent.

Michelin Pro 4 Endurance 2015 monté

Sur sol mouillé, le comportement est très bon également. Etonnamment car le pneu ne présente aucune strie, l’adhérence est bonne. Je n’ai pas poussé le vice en allant tester sur les secteurs pavés près de chez moi sous la pluie…mais sur le bitume humide ou même les bandes blanches mouillées, j’ai fait quelques essais de freinage appuyés et le pneu n’a pas glissé ou dérapé. Au toucher, on sent que l’aspect visuel lisse ne l’est pas en pratique comme vous pouvez le constater sur les photos. La gomme est pleine de petites aspérités qui permettent d’obtenir cette adhérence intéressante.

En contrepartie, la résistance au roulement est certainement plus importante qu’avec un pneu orienté compétition ou totalement lisse. Je n’ai pas ressenti de nette différence néanmoins, la plus notoire à mes yeux étant le confort et la rigidité de la bande de roulement qui jouent donc indirectement sur ce point.

Encore une fois, ce pneu vise l’endurance et la résistance aux crevaisons, ces défauts sont donc des qualités sans compter qu’un pneu s’assouplit dans le temps. Au fil de la douzaine de sorties sur lesquelles je les ai testés, j’ai d’ailleurs senti une amélioration dans le confort du pneu et un assouplissement global sans que cela ne me choque négativement en terme de comportement. La carcasse est en effet une 110 Tpi, ce qui vous donne un ordre d’idée en terme de souplesse. Pour plus de confort, il faudra peut-être prendre une section 25, ce modèle étant disponible dans ces 2 sections.

La résistance aux crevaisons, à voir sur le long terme

Sur ce point de la résistance aux crevaisons qui est un des points forts mis en avant par la marque, je n’ai pas crevé. Pour être tout à fait honnête, je n’ai crevé qu’une fois en 2014 sur environ 4000 km et c’était avec des pneus Vittoria Open Corsa Evo 2 à utilisés à fort gonflage et âgés de 5000 km environ. Donc, la référence n’est pas fiable. Il faudra voir dans le temps et avec les kilomètres.

En réalité, ce pneu, comme tout pneu, mérite un test de plus longue durée pour éprouver sa fiabilité qui, à en juger par le ressenti et le comportement semblent excellente. Je ferai donc un autre article en fin d’année quand j’aurai roulé plus que les 500 km que j’ai pu faire avec ici.

Conclusion

Comme évoqué en introduction, je ressors de ce test avec un avis plus positif sur Michelin que celui que j’avais concernant les pneus route. Ces pneus Pro4 Endurance édition 2015 sont de très bons pneus pour tous temps qui me semblent excellents et que je vais continuer d’éprouver pour pouvoir tester leur résistance et leur longévité qui, à la vue de l’usure et du comportement du pneu jusque ici paraissent intéressantes. Le seul bémol est sur le confort relatif qui dépendra du revêtement, la bande de roulement et la carcasse restant rigides.

Disponible à 29,99€ sur le site Cycletyres.fr, ce pneu est à mon avis un investissement intéressant pour tout cycliste souhaitant un pneu durable et résistant pour rouler toute l’année. Ce site que je ne connaissais pas avant la proposition de test est intéressant car centré uniquement sur les pneus et avec des prix agressifs. A découvrir si, comme moi, vous ne connaissiez pas.

 

Mise à jour de l’article 08/2016 :

Suite à un gros souci avec ce pneu, je ne peux que donner plus de crédit aux différents commentaires qui m’avaient été faits lors de la publication. J’ai en effet constaté, avec une belle frayeur à l’appui, un éclatement du pneu avant lors d’une sortie sans contrainte particulière. Les 2 pneus avaient à peine 1000km et étaient comme neufs d’aspect. Montés sur des jantes Mavic Aksium, gonflés dans les limites des recommandations, autour de 7 bar, après 30km de sortie, je roulais autour de 45km/h dans une descente en ligne droite (fort heureusement !) quand j’ai entendu comme un frottement venant du pneu sur ma fourche avant, comme si un bout de terre s’était collé au pneu et touchait la fourche. Le bruit a augmenté jusqu’à éclatement. Un bruit impressionnant qui a mis à plat le pneu en une seconde. Apparemment, le pneu s’est déchiré de l’intérieur, ouvrant une brèche dans la tringle et faisant sortir la chambre, ce qui a provoqué également une beau déchirement de la chambre à air (Michelin) associée.


IMG_2556

Revenu comme j’ai pu avec le pneu qui ne tenait plus qu’à un fil avec une nouvelle chambre, j’ai décidé de ne plus utiliser ces pneus, le faisceau de suspicions autour de leur durabilité me semblant de plus en plus important.

IMG_2553

J’ai également partagé, avant publication ici, avec le chef de produit Michelin le souci mais n’ai pas obtenu de réponse à mon email détaillé. Je ne peux donc vous dire s’il s’agit d’un cas isolé ou d’un souci lié à une série.

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

5 Réactions

  1. Pour ma part j’ai fait deux sortie de 50 km et puis basta.
    Déchirure des deux pneus donc plus grave sur celui de l’arrière avec 3 cm sur le côté et 1cm sur le dessus à deux doigts de l’éclatement. Et voici la réponse de Michelin, « Ce type de fin de vie est à classer dans les « Road Hazard » ou hasards de la route. » Le hasard sur les deux pneus je ni crois pas, mais Michelin est très bon pour les voitures mais reste un produit low cost sur du vélo. Je suis revenu à la référence des pneus, le Continental 4000 S II qui me fait une saison, 5000 km voir plus.

  2. ,J’étais très satisfait de ces pneus, 3000 km, sans crevaison et sans problème d’adhérence, même sous forte pluie. Lors de ma dernière sortie, le pneu arrière s’est subitement dégradé, la bande latérale de roulement (rouge) s’est séparée de la bande centrale, on peut y passer un ongle entre les deux ! Je ne pense pas que ce soit un problème de pression, un peu moins des 8 bars, car la carcasse interne est intacte. Mon vélociste ne vend plus ces pneus., car trop d’utilisateurs mécontents.

  3. Vos commentaires sont perturbants Did et Jean-Marc. Je verrai sur le long terme ce que donnent les miens…Je ferai un retour sur le long terme comme évoqué. En cas de souci prématuré, je préviendrai Michelin de ce souci.
    Merci de vos retours, ils sont intéressants !

  4. J’ai opté pour les Michelin pro4 endurance des leur sortie.Avec la 1ère paire j’ai dépassé les 10000 km sans aucun problème (pas de coupure, de crevaison, ou de dégradation du pneu).
    J’ai donc fait le meme choix pour les remplacer (je parcours plus de 20000 km par an) en choisissant exactement le même modele rouge et noir et la : :surprise a 3000 km une fissure apparaît sur le bord extérieur de la zone rouge puis la bande de roulement commence a se soulever puis se décolle complètement par endroit rendant le pneu inutilisable à moins de 5000 km.
    Pour éviter ce problème un ami m’a conseille d’utiliser ces pneus non colorés (modele totalement noir) ce que j’ai fait : a 4000 km mes derniers pneus ne présentent aucune anomalie !.
    Pour ce qui est du confort c’est un pneu « dur » mais fiable sur sec et sur mouille y compris sur des chaussées très froides.

  5. j utilises ses pneus auparavant en section 23 j ai fais plus de 8000kms avec sans aucune crevaison tandis que mes collègues de sortie avec d autre marque ont eux pas mal crevé , là je suis en section 25 depuis prés de 3000kms et aucuns problème non plus , moi je les prends tout en noir , j espères que je ferais autant de kms qu avec mes section 23…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *