Présentation des partenariats techniques de B’TWIN pour 2015

Posté le 09/01/2015 à 21 h 38 min par dans Btwin, Matériel

B’TWIN avait réuni la presse spécialisée ce jeudi à son siège lillois, le B’TWIN village, pour présenter les différents partenariats techniques que la marque va mettre en place ou prolonger en 2015 mais aussi pour faire visiter ses installations techniques.

Récit de cette journée instructive et description des différents partenariats de la marque.

B'Twin Village

Le concept de partenariat technique chez B’Twin

En introduction de la conférence de presse, après avoir pris un temps de recueillement en hommages aux victimes de l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo, Yann Carré et Cyril Saugrain ont rappelé les valeurs de la marque : permettre l’accessibilité à tous d’un matériel de qualité au meilleur prix ainsi que le but de ces partenariats, mettre « un coup de pied aux fesses de la marque » pour reprendre leurs mots, quand c’est nécessaire pour toujours être au top sur les produits et tous leurs petits détails pas toujours forcément visibles par les pratiquants amateurs.

Ils ont également fortement insisté sur la notion de partenariat technique, que la marque préfère au terme de sponsoring. Ce partenariat technique se met en place entre la marque et des coureurs autour de valeurs communes et d’un échange gagnant/gagnant. Même si évidemment, une relation contractuelle et financière est mise en place, elle n’est pas la principale raison du partenariat pour les athlètes. Ces derniers pourraient d’ailleurs certainement toucher beaucoup plus auprès d’autres marques.

Il est bien ici question d’un échange profitable des deux côtés avec pour l’athlète un potentiel d’après carrière intéressant, B’TWIN aimant recruter des anciens pros pour améliorer ses produits ou prendre en charge ses équipes, Cyril Saugrain en étant d’ailleurs un exemple.

MTB Racing Team et MTB Team Belgium

Plusieurs vidéos ont été diffusées pour illustrer les propos sur la MTB Racing Team de Pierre-Geoffroy Plantet, Octavien Maillard et Laura Metzner. Le Rafal aux couleurs du Team était présenté. Cyril Saugrain a rappelé que l’équipe professionnelle roulait sur les mêmes cadres que ceux disponibles en magasin, chose assez rare dans le milieu du sport professionnel, seuls les composants étant différents.

La marque a rappelé les très bons résultats de l’équipe ainsi que les développements fructueux ayant résulté de la collaboration avec les pilotes sur le développement des modèles Rafal et Rafal S. La dernière évolution à venir, issue de leurs retours sera par exemple un nouveau triangle arrière pour le modèle S.

Team MTB Belgium

Sur le modèle de la MTB Racing Team, B’TWIN présentait la MTB Team Belgium, équipe d’ambassadeurs de la marque composée de coureurs de très bon niveau, ici spécialisés dans le XC Marathon, tous employés du groupe Decathlon, vendeurs en magasins par exemple.

B’TWIN semble vouloir multiplier cette initiative de par le monde au sein des pays dans lesqules elle est implantée afin de propager la marque et ses valeurs auprès des pratiquants, sur le terrain. C’est le message qu’a fait passer Olivier Robinet, Directeur de B’TWIN en toute fin de conférence de presse. Cela me semble être une très bonne idée, permettant de montrer la marque et les produits auprès des pratiquants au quotidien, pas uniquement sur les grandes compétitions.

U19 Racing Team

B’TWIN a ensuite parlé du beau projet U19 Racing Team, équipe partenaire technique entamant sa 8ème saison. Pour rappel, le concept de la U19 Racing Team est de proposer à des jeunes de 15 à 18 ans de les former et les encadrer dans le cadre de leur pratique sportive à haut niveau, tout en les soutenant dans leur éducation. L’idée est donc de faire en sorte de faciliter la pratique des jeunes espoirs sans leur faire sacrifier leur avenir si le passage pro s’avérait impossible plus tard.

B’TWIN a donc mis en place ce programme, parrainé depuis 2014 par Jérémy Roy. Il s’investit en se rendant sur les stages de l’équipe, en leur donnant des conseils, le coureur ayant réussi à concilier hautes études et sport de haut niveau, Jérémy Roy étant ingénieur diplôme de l’INSA.

Au sein de l’U19, l’accent est mis sur la responsabilisation des jeunes, ces derniers étant formés à assembler et à réparer eux-mêmes leur vélo et encouragés à poursuivre dans le milieu professionnel dans cette voie, B’TWIN voyant dans cette formation un vivier possible de futurs collaborateurs. Evidemment, qui dit partenaire technique dit retours sur les produits. Les jeunes ont pour mission de remonter aux chefs de produits de la marque leurs remarques sur le matériel mis à leur disposition, des Mach équipés avec des roues Mavic et une transmission Campagnolo. Une belle initiative.

Jean-Christophe Péraud sera équipé en chaussures B’TWIN 700 pendant 2 ans

Jean-Christophe Péraud rejoint donc B’TWIN pour 2 ans. C’était la grosse actu et la surprise qu’avait réservé la marque. J’avais eu vent de ce partenariat lors de mon passage sur le Roc d’Azur, Péraud étant venu sur le stand, s’entretenant longuement avec les équipes.

Peraud avec ses chaussures routes Btwin 700

Je gardais le secret, l’info n’étant pas officielle mais je ne vous cache pas que j’étais assez excité à l’idée de ce partenariat et attendais impatiemment de pouvoir l’annoncer  Il sera équipé par les chaussures haute gamme route, équipées de la semelle en carbone, comme l’était avant lui Sébastien Chavanel. Il sera épaulé par les équipes lilloises et leurs partenaires italiens pour la conception et l’ajustement de ses chaussures, modèle 700.

Jean-Christophe Péraud s’est dit très heureux de travailler avec B’TWIN étant très sensible aux valeurs d’accessibilité de la marque. Pour la marque, c’est une opportunité énorme, le dauphin de Nibali sur le dernier Tour de France allant assurément être scruté par les médias du monde entier cette saison. Pour les passionnés et fans que nous sommes, ce sera l’occasion de pouvoir se payer un modèle réplica des chaussures de Péraud pour moins de 120€ ce qui, à ma connaissance, est une première dans le monde du cycle pour ce type de produit.

Chaussure Btwin Road 700 Péraud

Une planche permettait de voir des propositions de ce que sera le design probable du modèle qu’utilisera Péraud en 2015. Une paire rose et une paire bleue, ou peut-être une chaussure de chaque, comme ce qu’avait fait Puma pour ses athlètes lors de la coupe du monde foot qui sait ? Ces coloris sympas et très visibles permettront quoi qu’il arrive de bien repérer Péraud dans le peloton et de promouvoir superbement la marque.

Arnaud Démare, ambassadeur technique sur le textile

Arnaud Démare

Alors que l’équipe FDJ est partenaire technique depuis maintenant 2 ans et pour les deux prochaines saisons, certains coureurs contribuent un peu plus que leurs collègues au développement et à l’amélioration de la qualité de leur équipement. C’est le cas de Jérémy Roy qui teste tout au long de la saison des cuissards et des peaux, tant sur la forme que sur leur fabrication. Il fait ensuite des retours aux équipes de développement des textiles.

Démare ambassadeur Btwin Textile

Arnaud Démare, le champion de France en titre, va lui aussi maintenant participer au développement des produits textiles. Il devient ambassadeur technique de la marque sur le textile. Il s’est dit très heureux « d’associer son nom » et son image à B’TWIN et de « donner un coup de main » afin de promouvoir le textile de la marque déjà partenaire de son équipe.

Nul doute que cette association servira à diffuser les produits au sein du peloton des cyclistes amateurs et profitera aux clients, la marque commercialisant également beaucoup de textiles bien pensés et abordables pour l’après-course ou l’avant-course, souvent utilisés par les clients commes vêtements dans la vie de tous les jours.

Découverte de l’usine B’TWIN

La journée de présentation des partenariats techniques s’est poursuivie par une visite des installations de B’TWIN. En dehors des bureaux, sympas mais relativement similaires à ceux d’une entreprise classique, se trouve en effet l’usine de la marque. Accolée à son siège lillois, l’usine du B’TWIN Village est immense et emploie environ 200 personnes.

Vue d'ensemble de l'usine B'Twin

Les chaînes de montage servent à produire essentiellement les vélos livrés dans les magasins de la région Nord ainsi que les vélos performance. Tout y est assemblé de A à Z, à la seule exception des équipements provenant de partenaires, comme les roues Mavic, équipant les modèles haut de gamme. Celles-ci arrivent déjà assemblées et sont simplement montées sur les vélos.

Les chaînes de montage voient donc le vélo se construire, du cadre nu, arrrivant peint et stické dans un atelier situé dans une autre partie de l’usine, au vélo complet en quelques minutes et moins de 100m de chaîne. Les opérateurs assemblent tous les composants, testent leur bon fonctionnement et finalisent l’assemblage pour que les vélos soient ensuite accrochés sur des portiques transportés vers un emplacement de stockage ou d’expédition, l’usine fonctionnant ici en J+1.

chaine montage usine B'Twin

Chaque vélo fabriqué est expédié dans son point de vente le lendemain. C’est une des particularités des vélos faits en France chez B’TWIN – cette usine ne réalisant néanmoins qu’une petite partie de la production globale du groupe – la logistique se fait en flux tendu, permettant d’éviter des délais de 3 à 4 mois avant l’arrivée en magasin comme dans le cas d’une fabrication en Asie chez certains concurrents par exemple.

Les ateliers de prototypage et de test

Sur son site, B’TWIN a également mis en place un atelier de prototypage qui permet aux équipes de venir concevoir, avec toutes sortes de matériaux et en accès très libre, leurs idées de produits. Une imprimante 3D permet de réaliser de petites pièces au besoin. Un atelier de soudure laisse la possibilité aux ingénieurs de prototyper leurs idées de cadres alors que pour les présentations en taille réelle, l’impression 3D via un sous-traitant est préférée permettant de se rendre compte sur un cadre identique esthétiquement (voir ci-dessous) à un vrai du style et de l’ensemble du vélo assemblé.

Cadre imprimé en 3D

C’est au sein de cet atelier que les ingénieurs sont invités à se rendre compte des choix à ne pas faire, notamment en ce qui concerne les vélos pour enfant. Un vélo enfant est disponible en taille adulte et permet de vérifier que tous les choix ergonomiques ou de fabrication sont cohérents. Bien vu.

Vélo enfant taille adulte

Du côté des tests, la marque reproduit les tests de contraintes imposés par l’Union Européenne en allant très souvent plus loin car ses cadres acier et aluminium sont maintenant garantis à vie. Tout y passe, les tests de pompage, de torsion, de cisaillement. Un banc de test de freinage est également disponible avec option pluie. C’est assez impressionnant de voir tous ces bancs de test et de se rendre compte de la torture imposée aux matériaux et aux pièces avant validation et mise en production.

L’atelier de peinture

Pour parfaire les prototypes, un atelier de peinture est disponible. Il met à disposition des designers une cabine de peinture liquide que B’TWIN essaye de ne plus trop utiliser, à cause de la pollution générée par les solvants, lui préférant un mode de peinture par poudre chargée électriquement. Une poudre vient se coller à la pièce chargée électriquement. Une fois celle-ci disposée parfaitement sur la pièce à peindre, la pièce est passée au four pendant une quinzaine de minutes pour cuire et adhérer. Le rendu est superbe et il est difficile de faire la différence avec une peinture liquide. Pour l’aspect mate, un vernis matifiant est appliqué en plus afin d’obtenir cet aspect très apprécie actuellement.

Cadre peint et cuit au four

Cet atelier nous a permis de découvrir des études de style un peu folles et vraiment sexy faites à base de sticks sur des cadres peints. Un cadre stické en léopard était visible et un autre en imitation de cuir croco, ce qui n’a pas manqué de faire réagir les trois coureurs pros présents lors de la visite, se demandant lequel d’entre eux stickerait en premier son cadre. :-)

Cadre B'Twin stické

Une nouvelle belle saison en perspective pour B’TWIN

En bref, cette journée était très intéressante. B’TWIN fait preuve une nouvelle fois de sa grande motivation à toujours proposer le meilleur à ses clients en s’entourant de grands champions partageant ses valeurs pour parfaire ses produits. Ayant été au contact de Jérémy Roy, Arnaud Démare et Jean-Christophe Péraud pendant cette journée, j’ai pu découvrir des personnes passionnées, simples et intéressantes, en plus d’être de grands champions. Je les ai sentis tous les trois très investis dans le développement des produits B’TWIN, ce qui augure de belles choses pour la marque mais aussi et surtout pour nous les pratiquants !

Après la réussite de la FDJ lors de la dernière saison, B’TWIN se prépare très probablement une saison mémorable en 2015 en intégrant Jean-Christophe Péraud à ses partenaires techniques, c’est en tous cas tout ce que je leur souhaite.

L’ensemble des photos est à retrouver sur l’album Flickr dédié

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *