Test du masque anti-pollution SetLaz

Posté le 19/05/2014 à 22 h 47 min par dans Equipements, Tests

Lors du dernier pic de pollution il y a 2 mois, j’avais regretté de ne pas avoir un masque de protection contre la pollution et les allergènes et m’étais dit que j’allais tenter d’en faire un test. Lecyclo.com m’a permis de réaliser ce test.

Description

Le masque est imposant. En le voyant, on se dit qu’on va être bien protégé et surtout qu’on ne va pas passer inaperçu (j’ai eu droit à deux types de remarques en le portant, la comparaison avec la muselière pour les personnes les plus âgées, avec Bane pour les plus jeunes). Cet équipement fait parler, preuve de son faible utilisation et du marché à conquérir pour les fabricants. Il est en lycra, ce qui permet au produit d’avoir une bonne élasticité notamment sur l’arrière de la tête.

La partie antérieure du masque comporte 2 trous d’aération/fixation. Ce sont via ces 2 systèmes d’ancrage du filtre sur la structure qu’on peut le retirer pour le nettoyer par exemple. Ce nettoyage est conseillé une fois par mois dans de l’eau bouillante, le filtre étant valable 6 mois. Je pense qu’en fonction de l’usage, des odeurs ou de l’apparence, il conviendra à chacun de le faire plus régulièrement. Les systèmes de filtration “flottant” un peu, il se peut qu’ils viennent frotter de temps en temps, la masque n’étant pas rigide, et donc se salir au contact de la peau et de la transpiration.

La fixation et l’ajustement sur le visage

Le principe d’un tel masque est de couvrir le nez et la bouche, évidemment. J’avais une appréhension sur l’adaptation à la morphologie de chacun et donc à la mienne. Elle n’était pas totalement fondée, même si il faut pas mal de réglages pour trouver une position qui soit idéale pour le masque sur le nez, élément discriminant de mon point de vue et souvent le point de limitation en terme de ressenti pour moi sur ces tests. J’ai toujours limité l’utilisation dans le temps à cause de la pression exercée sur la paroi nasale pas à cause de la barrette métallique mais plus à cause de la force exercée par la fixation sur l’arrière de la tête.

Le masque se fixe en effet sur l’arrière de la tête au niveau du cou et de la nuque avec un velcro. Il faut bien serrer sans pour autant trop le faire sous peine de risquer de se faire mal au nez encore une fois. En fait, c’est un juste réglage à trouver entre le serrage, le positionnement sur le menton et le nez, les deux points d’appui du masque.

Le masque est couvrant, très couvrant. Je l’ai remarqué en me rendant compte que mes lunettes de vélo, des Oakley Racing Jacket, couvrantes elles aussi, touchaient le masque. Utiliser les deux en même temps m’a semblé peu pratique et j’ai donc repris une paire de lunettes moins couvrantes pour rouler avec.

La Filtration

Le système de filtration est géré par une membrane en charbon actif identique à ce qu’on peut retrouver dans une hotte de cuisine par exemple. Les odeurs et les particules sont piégées par la membrane.

En pratique, l’odeur de l’air extérieur, qu’il s’agisse de gaz d’échappement ou d’odeurs de pollens, est clairement bien filtrée. Par contre, elle est remplacée par une odeur chimique un peu malodorante au départ mais qui tend à s’estomper d’utilisation en utilisation et sur la durée d’une sortie même si même après plusieurs sorties, cette odeur particulière reste toujours présente au départ.

Le système est donc apparemment efficace mais le revers de la médaille de cette filtration est que la vapeur d’eau ne s’évacue pas aussi bien qu’à l’air libre. On est donc rapidement humide sous le masque et un peu de buée se forme sur la peau du visage autour des lèvres et du nez. Pas gênant mais pas idéal non plus.

Qualité du produit

Ce masque est le premier dans la gamme de Setlaz. Bien que répondant au besoin de filtration, on ressent parfois que l’ajustement ou l’accrochage de l’ensemble ne sont pas idéaux. Franchement, je ne concevrais pas de l’utiliser sur de grandes sorties. Il m’a généré un inconfort léger sur le nez que j’aurais certainement eu du mal à supporter sur des sorties plus longues. Je le conseillerais donc plutôt sur de courtes distances, des trajets courts de vélotaf par exemple.

J’ai eu également un léger souci sur les coutures du filtre, des fils s’étant décousus. Un problème minoritaire qui m’aurait valu un remplacement dans une relation commerciale normale. Problème particulier indépendant du produit je l’espère.

Le confort et le positionnement du masque restent parfois aléatoires et le tout manque parfois de stabilité notamment lorsque la mâchoire bouge un peu lors des efforts ou quand on tousse par exemple. Le point négatif pour moi a été la pression sur le nez, certes réglable avec la bague métallique mais me concernant cela n’était pas dû à ça mais à la forme globale. Je pense que ce type de produit ne sera jamais idéal tant que l’impression 3D ne permettra pas à chacun de se faire imprimer un masque sur mesure…

Pour le reste, rien à dire sur ce masque en terme de qualité. Il vaut son prix abordable de 24,95€ avec un filtre à charbon.

Conclusion

Ce masque anti-pollution Setlaz est un produit abordable qui répondra à sa promesse, c’est à dire la filtration de l’air, filtrant les particules, les pollens et les odeurs lors de la pratique du vélo.

Il n’est pas discret mais fait ce qu’on lui demande. Selon votre morphologie, il sera plus ou moins confortable et s’ajustera plus ou moins bien mais restera un produit robuste qui dans l’ensemble inspire confiance, couvrant pour cela fortement le visage.

Je vous le conseille dans le cadre des déplacement courts en zone urbaine avec des lunettes assez fines (oubliez les Oakley Racing Jacket ou les POC…)

Retrouvez pour plus d’infos le masque anti-pollution sur lecyclo.com

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *