Test des gants d’hiver BBB Coldshield

Posté le 09/12/2012 à 21 h 56 min par dans Tests, Textile

L’hiver s’installant, j’étais un peu au frais dans mes gants Specialized bien adaptés à l’intersaison mais pas forcément au grand froid. J’ai donc cherché quelle paire de gants me procurer pour ne pas avoir froid aux mains ou aux doigts tout en roulant cet hiver.

J’hésitais chez mon marchand de vélos pour ce modèle « grand froid » avec un équivalent chez Specialized, marque pour laquelle j’ai plutôt une opinion positive en général mais à l’essai, le modèle hiver de la marque américaine ne proposait pas de mobilité suffisante à mes yeux. Je suis donc parti sur ce modèle BBB, marque que je n’avais jamais eu l’occasion d’utiliser pour de l’habillement. Le modèle testé est donc le Coldshield BWG-22. Voici mes impressions.

Le look et la conception

Esthétiquement, rien de révolutionnaire, on est sur du noir et des teintes de gris foncé très sobres. BBB peut clairement mieux faire mais en même temps, l’hiver on peut se dire qu’on recherche plutôt la chaleur que le style. Dans l’ensemble, la gamme BBB me semble être très sobre également. Les matériaux utilisés le sont à bon escient puisque le poignet est couvert par le néoprène sur lequel vient se fixer la fermeture scratch permettant une isolation parfaite.

La partie supérieure de la main est recouverte de membrane « Softshell » respirante et isolante. la partie inférieure est composée à la fois de tissu agripant et de renforts au niveau de l’articulation du pouce et des points d’appui afin d’éviter une usure trop rapide du gant à l’usage.

Le pouce, quant à lui est recouvert sur sa partie supérieure de tissu éponge doux et absorbant qui permet à l’usage de s’essuyer la bouche ou le nez, rapidement humides en hiver avec le froid et la respiration, sans s’abîmer la peau avec une matière trop abrasive.

Le confort

Tout l’intérieur du gant est composé de polaire fin. La chaleur est donc immédiate sans compter le confort vraiment sympa.

Comme je le disais en intro, ce gant a eu ma faveur lors de l’achat car c’était celui qui présentait le meilleur rapport mobilité des doigts / protection contre le froid. Malgré cela, force est de constater que cela reste un gant d’hiver avec une grosse couche d’isolant si bien que je pense que je ne l’utiliserai qu’en route et pas en VTT, ayant pu tester les deux, le VTT demandant une mobilité un peu meilleure au niveau des doigts et de la préhension du cintre, notamment pour le passage des vitesses avec les manettes Rapid Fire.

Il m’a fait penser à un gant de ski, en moins costaud quand même mais on sent que le but premier, encore une fois, est de garder les mains au chaud.

D’ailleurs, ayant roulé par des températures négatives ces derniers jours, je n’ai eu aucun ressenti de froid même dès le départ quand habituellement, il faut 10 minutes pour que la chaleur remplisse les gants. Là, j’ai eu l’impression d’être au chaud immédiatement et n’ai pas eu de sensation de froid liée à la transpiration après 2h de sortie.

La respirabilité me semble donc excellente tout comme l’isolation du vent et du froid puisque je n’ai pas du tout eu de souci à ce niveau-là.

Au niveau isolation de la pluie, le gant n’est pas indiqué pour les temps pluvieux mais m’a semblé bien résister à la pluie et ne pas se gorger d’eau, je suis resté au sec constamment. Donc, même si ce n’est pas forcément un argument de vente, il fera le boulot lors de pluies pas trop fortes ou longues.

Conclusion

Ce gant remplit parfaitement son rôle d’isolation et de protection du froid et du vent pour les conditions hivernales. Il restreint un peu la mobilité des doigts pour une utilisation VTT mais est parfait pour une utilisation route.

Son prix est très intéressant. Il ne coûte en effet que 25 euros là où certains gants équivalents sont vendus près du double. Un bon rapport qualité prix donc pour un accessoire au look sobre et au confort agréable qui remplira parfaitement son rôle cet hiver.

Plus d’infos sur le site de BBBRetrouvez la gamme BBB sur Amazon

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *