Specialized étudierait une nouvelle fourche pour ses vélos Roubaix et Diverge

Posté le 19/01/2015 à 13 h 47 min par dans Matériel, Specialized

Specialized serait apparemment en train d’étudier une évolution assez importante de la fourche de ses modèles Roubaix et Diverge utilisant des inserts de Zertz. C’est le site Bikerumor qui l’annonce, présentant des schémas d’illustration d’un brevet déposé par la marque en septembre 2014.

Déjà référente pour les classiques flandriennes et pavées, celle-ci verrait son design évoluer pour adopter un point de fixation coudé agissant comme un ressort mécanique à la rigidité adaptable via un insert d’élastomère comme celui qu’on peut déjà voir dans les tiges de selle Cobl Gobl de la marque, filtrant les vibrations selon le même principe de design coudé.

Specialized-suspension-cyclocross-fork-patent-drawing-bikerumor3-600x402

A quels modèles serait appliquée cette évolution ?

Ce brevet semble ne décrire qu’une application aux vélos équipés de freins à disques et ne cite que les vélos de route, ce qui retarderait de facto son arrivée dans le peloton pro, même si certains schémas montrent une fourche sans attache pour freinage par disque ce qui permettrait d’envisager une utilisation dès cette année sur les vélos des équipes Astana, Quickstep Etixx et Tinkoff Saxo sur route.

Specialized Fourche Suspension Roubaix Diverge Crux

Cela dit, rien n’empêcherait Specialized de passer outre les tests par les pros pour ne cibler que le grand public sur ses modèles « tous chemins » tels que le Diverge, le concept ayant déjà été bien éprouvé sur les tiges de selle surtout si le gain de confort se fait au détriment de la performance.Specialized-suspension-cyclocross-fork-patent-drawing-bikerumor5-442x600

Mais peut-être est-ce là également, même si le brevet ne le précise pas, une évolution pour le modèle de cyclocross de la marque, le Crux, le schéma représentant le vélo complet ci-dessus s’approchant plus dans sa géométrie du Crux ou du Tarmac que du Roubaix ou du Diverge. De plus, une application en cyclocross ferait sens, Cannondale ayant testé une fourche monobras semblable à sa Lefty de VTT sur ses modèles de cyclocross. En Cyclocross, le disque est de plus en plus promu par les marques même si les coureurs résistent, préférant encore massivement rester en cantilever.

Quoi qu’il en soit, on scrutera avec attention les vélos de la marque américaine à l’approche des classiques flandriennes et plus encore des monuments d’avril pour espérer entrevoir cette nouvelle fourche.

La technique entrevue

Specialized-suspension-cyclocross-fork-patent-drawing-bikerumor6-437x600 Le brevet déposé laisse entrevoir une amélioration notable de la fourche actuelle uniquement composée d’inserts Zertz d’élastomères pour l’amortissement. En terme de dissipation des chocs, si on fait un parallèle avec un oscillateur, la fourche actuelle est un oscillateur R. Les inserts apportent une atténuation de l’intensité, une résistance aux chocs transmis.

Avec cette nouvelle base en coude au sein duquel il sera possible de venir placer un insert pour agir sur sa rigidité, la fourche agira comme si on lui avait ajouté un ressort. Pour faire encore une fois un parallèle avec un oscillateur, cette fourche fonctionnera comme un oscillateur RL, le ressort atténuant progressivement l’amplitude des chocs et les inserts de zertz les réduisant en intensité.

L’insert en élastomère, placé à l’intérieur du coude, sera interchangeable tel que décrit par le brevet et pourra donc s’adapter pourquoi pas au terrain, au poids du coureur ou encore aux sensations recherchées, un peu comme une pression de gonflage sur une fourche de VTT à air.

Specialized-suspension-cyclocross-fork-patent-drawing-bikerumor2-600x392

C’est très bien pensé puisqu’aujourd’hui, les inserts de Zertz ne font que diminuer les chocs sans prendre en compte le ressenti du coureur ou les particularités du terrain.

La cinématique de la fixation du disque

Présentée en version frein à disque, cette fourche est impressionnante également au niveau de la fixation du frein à disque puisque l’étrier semble mobile en rotation sur le disque en fonction de l’amortissement offert par le coude. La fixation inférieure se fera au niveau de l’axe de roue et la fixation supérieure se fera directement en ancrage sur la fourche, par l’intermédiaire d’une bielle qui pourra pivoter afin de permettre à l’étrier de rester aligné avec le disque en cas d’amortissement et donc de tassement du coude.

Impressionnante cinématique imaginée là par Specialized, qui demandera assurément une parfaite rigidité latérale de la bielle de fixation comme de l’étrier qui sera suspendu à la fourche.Specialized-suspension-cyclocross-fork-patent-drawing-bikerumor1-600x442

Ce concept est vriament sexy, il sort de l’ordinaire et apportera certainement un gros plus aux vélos de la marque qui gagneront encore en confort sans perdre en rigidité ou en performance. Il est également très représentatif de le marque Specialized qui cherche toujours à associer la technique et la mise en avant de celle-ci pour en faire un argument marketing.

 

Le carbone peut aujourd’hui être contraint ou tissé afin d’obtenir des effets mécaniques très proches de ceux d’amortisseurs pour peu qu’on le travaille correctement, sans avoir besoin d’en faire des designs aussi poussés. Specialized décide une nouvelle fois de faire d’une pierre deux coups en rendant visible son innovation technique. Bien vu.

J’attends avec impatience la sortie d’une telle fourche pour pouvoir tester le gain apporté face à une fourche Zertz traditionnelle.

Source et photos : Bikerumor

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *