Specialized lance son tout nouveau Tarmac, le Rider-first engineered

Posté le 10/05/2014 à 17 h 26 min par dans Matériel, Specialized

Specialized est une marque omniprésente dans le peloton professionnel équipant trois équipes UCI World Tour, la Saxo Tinkoff, Astana et Omega-Pharma Quickstep et proposant trois modèles de cadres aux coureurs selon leur profil. Le Venge, cadre aéro lancé il y a maintenant 3 ans, modèle dont le développement avait initié la collaboration entre Specialized et Mac Laren. Le Roubaix, vélo très connu et dédié côté pro à certaines classiques flandriennes et réputé par les cyclosportifs pour son côté polyvalent et confortable.

Mais la plupart des coureurs et notamment les leaders des grands Tours utilisent majoritairement le Tarmac, porte-étendard de la marque sur la route. Ce modèlé dynamique et polyvalent permet de passer partout, toute l’année et reste le vélo le plus utilisé par les coureurs des équipes.

Specialized frappe fort cette semaine en mettant à jour son modèle phare à l’amorce du premier grand Tour de l’année, le Giro.

Une conception novatrice et différente

Toute la philosophie inhérente à la création de ce nouveau modèle se base sur le principe qu’un vélo ne subit pas les mêmes contraintes avec tous les coureurs et donc, que d’une taille à une autre, la résistance du cadre doit être optimisée. C’est le principe du rider-first engineered, l’ajustement du cadre au coureur, sorte de prêt à porter du vélo en quelque sorte.

Specialized a donc conçu ce nouveau Tarmac 2015 en modifiant la quantité de matière sur chaque taille de cadre pour renforcer ou alléger le cadre en fonction du modèle choisi pour adapter le comportement du vélo selon la taille de cadre. Là où les cadres ne sont bien souvent sur des répliques agrandies d’un modèle unique, ce nouveau Tarmac fonctionne de manière évolutive et promet à chaque coureur un comportement idéal et optimal pour sa taille.

Esthétiquement, le cadre reste fidèle au Tarmac présent sur le marché depuis plusieurs années avec une silouhette slopping du plus bel effet accompagné d’un bombage du tube horizontal lui conférant un aspect racé.

Parmi les nouveautés du cadre, la marque en met en avant quelques unes. Le boitier de pédalier et les bases sont maintenant conçus en une seule pièce pour plus de rigidité et un meilleur rendement lors des accélérations.

La douille de direction conique évolue elle aussi en fonction de la taille du cadre, la douille supérieure étant figée dans sa dimension, 1-1/8” et variant de 1-1/2”, 1-3/8” et jusqu’à 1-1/4” pour la douille inférieure.

Le collier de selle est, quant à lui directement intégré au cadre. Evidemment le routage des câbles se fait en interne et le cadre est prévu pour recevoir des groupes mécaniques comme électriques.

Une nouvelle gamme

Prenant la suite du modèle haut de gamme SL4 utilisé jusqu’ici par les professionnels et disponible peu après pour le grand public, le nouveau Tarmac est une nouvelle gamme en elle-même, une nouvelle philosophie.

Disponible en plusieurs niveaux de finitions et d’équipements, le modèle principal, le plus proche de celui que les professionnels utiliseront, sera le S-Works comme c’est toujours le cas chez Specialized.

Tarmac 2015 S-Works

Les pros équipés en parlent en termes élogieux

Nibali déclare ainsi : “Le nouveau Tarmac possède une rigidité torsionnelle vraiment différente, tout particulièrement en descente. Il est encore plus équilibré et facile à manier, notamment lors des changements de vitesse et par-dessus tout c’est le parfait compromis entre rigidité et stabilité. Il donne l’impression d’être plus maniable et réactif tout en ayant un meilleur rendement et plus de confort sur les vibrations”.

Contador, quant à lui précise : « J’ai eu l’opportunité de tester le vélo sur différents types d’ascensions et il est vraiment rapide, notamment en danseuse. En descente, il est très maniable et le vélo va exactement où vous voulez qu’il aille. C’est un sentiment incomparable. Un de ses plus grands atouts est son extrème rigidité, qui transfère la puissance instantanément pour un rendement optimal, et c’est exactement ce que nous recherchons. »

Alors, certes ces deux coureurs sont sponsorisés et ne vont pas dire du mal sur leur matériel mais leur ressenti confirme le travail mis en oeuvre par la marque pour améliorer la rigidité, la maniabilité et le rendement.

Une disponibilité immédiate en boutique

Avec cette présentation de gamme, Specialized réussit un beau coup commercial, digne des marques de high-tech, puisque l’ensemble des nouveaux modèles sera disponible immédiatement en boutiques Specialized dès la présentation. Là où auparavant les modèles les plus récents étaient utilisés par les pros pendant une saison puis présentés à l’Eurobike de la même année pour une commercialisation la saison suivante auprès du grand public, ce nouveau modèle sera disponible en même temps pour les pros et pour le grand public.

A peine a-t-il été utilisé par certains leaders, on pense notamment à Nibali ou à Kreuziger sur Liège-Bastogne-Liège, que ce vélo pourra donc être acheté et utilisé par quiconque pourra se le procurer et se le payer. Sous une semaine arrivera le premier modèle m’a dit le gérant d’une boutique Specialized ce jour. Les modèles arriveront en fonction de la production et des commandes et des versions aux couleurs des trois équipes sponsorisés devraient être disponibles pour le Tour de France.

Avec un peu de chance, il sera possible en juillet de rouler avec le même vélo que Nibali, que Contador ou que Tony Martin sur le Tour de France. Une chance rare.

Les explications de Specialized en vidéo

Plus d’infos sur le site de Specialized
Crédit Photos : Specialized

A propos de

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *