Tous les articles de Martin

Tombé dans le vélo à l'adolescence, je n'ai cessé de rouler depuis en essayant de constamment suivre l'actualité du monde cycliste. Je vis le vélo comme une passion, un sport et un mode de vie, chaque coup de pédale après l'autre.

Ce que tout le monde attend dans le Tour, spectateur, suiveurs comme caravaniers, c’est la montagne. Cette année, le parcours avait disposé les Alpes avant les Pyrénées. La montagne s’est présentée à nous depuis Bourg-en-Bresse. Cette première étape fut magnifique et réserva quelques surprises tant au niveau de la course que des aventures caravanesques ;). Première étape de montagne, c’est là que le Tour commence nous dit tout le monde dans la caravane. C’est là que la fatigue se montre vraiment avec les départs de l’hôtel à 6h. C’est làLire la suite
C’est un peu en cela qu’on pourrait résumer la journée type sur le Tour. Les paroles de cette chanson de Mika reflètent à la perfection l’esprit de la caravane. Cette chanson ayant été le tube de l’été et une des chansons préférées des caravaniers le matin sur le parking caravane, je voulais l’intégrer dans mon résumé d’une manière ou d’une autre. Pour illustrer l’esprit de cette chanson : se faire plaisir tout en participant à un grand événement de représentation pour les autres. Faire plaisir aux gens en se faisantLire la suite
Sur la fameuse étape de Compiègne, après la découverte de la régulation de la caravane et de la fin d’étape à la vitesse d’un homme à pied, j’ai mis en pratique la découverte que j’avais faite un peu plus tôt, c’est à dire à quel point il était difficile de communiquer avec quelqu’un en train de faire autre chose, dans le bruit, en regardant cette personne, qui ne vous voit pas, dans le rétroviseur, en roulant sur l’étape. Tout un programme !Alors dans ces conditions, pour communiquer, il faut improviserLire la suite

Partie 10 : Le retour

Posté le 13/11/2007par Martindans Récit Caravane, Tour de France

Les quelques étapes qui constituèrent la suite de la semaine furent les étapes du « ventre mou » du Tour, accessoirement celles du retour définitif en France. Ce sont souvent celles dont on ne se souvient pas normalement sauf lorsqu’il se passe quelque chose d’imprévu pendant leur déroulement et c’est souvent le cas en fait. Cette année, c’est sur ces étapes que j’ai découvert les joies de la régulation de la caravane. Je m’explique. Pour que les cyclistes ne soient pas trop loin derrière la caravane et que les gensLire la suite
La soirée au complet ce premier soir en France fut mémorable. Pizza Paï déjà donc nourriture sympa et en quantité aussi importante que désirée, ensuite, pas mal de fou rires à tenter d’expliquer à l’hôtesse tout juste arrivée toutes les péripéties du voyage londonien, les délires etc. Ce n’était pas facile pour nous de garder notre sérieux, mais je n’imagine comme cela a du être dur aussi pour elle d’essayer de comprendre tout ce qu’on essayait de lui transmettre. Elle s’est pas mal accroché et la soirée restera comme uneLire la suite

Partie 8 : Regards

Posté le 31/08/2007par Martindans Récit Caravane, Tour de France

Il y en aura eu des regards sur ce Tour. Des regards de toutes natures, de toutes intensités. Les plus anonymes, les plus nombreux aussi, ceux des spectateurs sur le bord des routes. Ces regards passionnés, tantôt perdus, tantôt si présents qu’on aurait pu y lire quelque chose. Des regards d’émerveillement chez les jeunes enfants, des regards d’envie ou de malice chez les moins jeunes. Le plus médiatique surement, celui de « Chicken » Rasmussen quittant son hôtel à la demande de son équipe dans la nuit et immortalisé enLire la suite
La première étape de ce Tour ne m’a pas laissé une impression formidable. Certes, le début de l’étape avec la ville de Londres comme décor et le passage sur Tower Bridge par exemple ont été de grands moments. J’ai bien aimé les quelques discussions, certes limitées de par le peu de temps passé à l’arrêt. Mais cela m’a plu d’échanger avec les anglais qui étaient très contents de nous voir, sans savoir qui nous représentions mais qui nous montraient une joie de l’événement touchante, même si ces moments restaient trèsLire la suite
Le prologue, bien que très court me parut long. Plusieurs explications à cela je pense. Tout d’abord, nous avons roulé très très lentement, ce qui est bien car nous avons pu profiter des monuments londoniens que nous pouvions apercevoir derrière la foule très nombreuse. Ensuite, comme je viens de le notifier, il y avait beaucoup de monde. Donc, une impression de longueur sur le parcours car on ne distinguait pas grand-chose d’autre que la route et les gens. On voyait juste les grand monuments au loin mais plus nous nousLire la suite

Partie 5 : La soirée

Posté le 31/08/2007par Martindans Récit Caravane, Tour de France

Par delà Trafalgar Square, nous sommes enfin arrivés au club. Nous avons traversé un petit square bondé autour duquel se trouvaient des cinémas, des restaurants, des bars, tous plus remplis les uns que les autres. Et dire qu’il y avait un risque d’attentat monstrueux ce week-end à Londres. Mieux valait ne pas le savoir ou ne pas y penser…A l’entrée du club, un vigil me dit avec son fort accent africain tout en me saisissant le bras : « This is a non smoking club ». Je pense lui avoirLire la suite
Le périple pour se rendre à la soirée ASO dans Londres fut extrêmement sympathique. En ce qui me concerne, le Tour aurait pu s’arrêter avant même d’avoir commencé qu’il aurait déjà été une grande réussite !Pour nous rendre dans le club réservé par l’organisation du Tour, tout un système de transport avait été mis en place avec d’abord des navettes de bus londoniens, rouges, à deux étages puis avec des bateaux sur la Tamise. Partis de l’hôtel avec les deux Pick-up Nissan, la structure n’étant pas trop fragile ni tropLire la suite